La corrosion et la dilatation des tubes en cuivre

      Commentaires fermés sur La corrosion et la dilatation des tubes en cuivre
La corrosion et la dilatation des tubes en cuivre

En plomberie, aucun élément de la plomberie n’est à l’abri de la corrosion et de la dilatation. Le contact avec le chaud et le froid est à l’origine des dégâts rencontrés dans la plomberie. Au cours de cet article, nous vous édifierons sur la corrosion et la dilatation des tubes.

Corrosion galvanique

Le contact entre les métaux lors de la mise en œuvre d’une installation sanitaire ou chauffage sont à éviter. Le principal problème de plomberie Paris 13 est la corrosion. Le métal se corrode lorsqu’il est en contact avec un autre métal en présence d’un électrolyte. En effet, le métal le plus noble joue le rôle de cathode tandis que le métal le moins noble joue le rôle d’anode. Le métal le moins noble dissout et subit les effets de la corrosion par le phénomène d’électrolyse. En d’autres termes, lorsque le cuivre (matériau le plus noble de tous) est en contact avec une autre matière (PVC, PER), le moins noble se détériore. De ce fait, les tuyaux en cuivre sont à l’abri de la corrosion galvanique.

Pour éviter ces désagréments, il est conseillé de mettre à l’abri ces tubes pour éviter la perte du matériel.

Dilatation des tubes en cuivre

Le cuivre se dilate rapidement sou l’effet de la température. Par rapport aux autres matériaux, il se dilate 7 fois moins et son coefficient de dilation est le même que celui du béton. Sous l’effet de la chaleur et du gaz, la dilation est constante et la température augmente.