Alimentation arrivées d’eau et évacuation des eaux usées

      Commentaires fermés sur Alimentation arrivées d’eau et évacuation des eaux usées
Alimentation arrivées d’eau et évacuation des eaux usées

Un système de plomberie d’eau Paris 16 est constitué d’une alimentation des conduits d’arrivées d’eau et des canalisations d’évacuation des eaux usées. Ces éléments sont à prendre en compte lors de la création ou la rénovation de l’installation de plomberie.

Arrivées d’eau : vérification de l’existant

Il faut commencer au niveau du compteur d’eau, là où se trouve la canalisation principale. C’est le conduit principal par lequel transite toute l’eau potable du réseau du public au réseau privatif du logement. Si ces conduits sont défaillants, cela affecte tout l’ensemble de l’alimentation d’eau. L’étude des lieux consistera à rechercher la présence de fissures, de givre et autre problème au niveau de la canalisation principale. Par la suite, il faut contrôler tous les robinets d’arrêts destinés à couper l’eau en cas de dépannage ou de fuite d’eau.

La pression d’eau est un élément important à prendre en considération. Plus la pression est élevée, plus grand vous subirez les dommages des sanitaires et des canalisations à cause des coups de bélier. Un réducteur de pression permet de venir à bout des fluctuations de pression. Le réglage se fait sur un manomètre qui régule la pression.

À défaut d’être haute, la pression peut être basse voire insuffisante. Dans ce cas, il faudra installer un surpresseur d’eau pour remonter la pression au-dessus de 0.3 bar. Vous avez le choix entre deux modèles : un surpresseur avec cuve ou un surpresseur sans cuve.

Comment modifier les arrivées d’eau dans une salle de bain ?

Une nouvelle installation d’arrivée d’eau ne demande pas d’être obligatoirement un spécialiste plombier. Il suffit d’avoir le matériel et la technique en se servant des tutoriels ou des manuels d’installation.

Le cuivre est le matériau de premier choix. Cependant, il faut avoir une grande expertise pour l’utiliser à l’inverse du (PER) polyéthylène réticulé. Les tubes se font avec des raccords en laiton, des filasses, des réducteurs, des coudes, des flexibles du téflon, des T et une vanne d’arrêt. L’assemblage et le montage se réalisent à l’aide d’un tournevis, d’une perceuse, d’un tournevis et des clés.

Les points à vérifier pour une évacuation des eaux usées

L’eau sale doit s’écouler naturellement dans la canalisation d’évacuation d’eau usée. Pour cela, il faut qu’il y ait une pente suffisante d’au moins 2% pour éliminer les eaux. Sinon, il va se créer des bouchons qui endommageront la tuyauterie. De plus, vous remarquerez l’apparition des mauvaises odeurs et la présence de fuite.

La baignoire et la douche doivent être placées plus près du sol et respecter la pente. Si ce n’est pas le cas, il faudra surélever le sol de la salle de bain afin de faciliter le passage des eaux sales. C’est une solution viable dans le cas d’un logement individuel. L’ensemble de la tuyauterie sera caché sous une estrade créée pour les sanitaires. Dans un immeuble d’habitation, la solution de recours est l’installation d’une pompe de relevage. Le moteur pompe les eaux vannes et les conduisent sous pression jusqu’à la colonne pour déversement dans les drains.